Privatisation d’ADP: les arguments fallacieux du gouvernement

Par

Plus le gouvernement essaie de défendre la privatisation d’Aéroports de Paris, plus il s’enferre. Alors que le projet est en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, le ministre des finances a publié un argumentaire pour éteindre les « dix idées fausses » qui circulent. Cette opération de com est si affligeante qu’elle mérite une réponse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus le gouvernement essaie de défendre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), plus il s’empêtre. Pris de court face à une fronde parlementaire et à une opinion publique qu’il n’avait pas vu venir, les ministres tentent les uns après les autres d’articuler des arguments pour justifier un projet qui ne passe pas. Sans parvenir à trouver une justification valable.