Présidentielle 2012: Sarkozy a dépensé le double du plafond autorisé

Par

C'est la première expertise solide fournie aux juges depuis le début de l'enquête. D'après une synthèse consultée par Mediapart, les dépenses occultes de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy ont dépassé les 24,5 millions d’euros. Outre les prestations cachées de Bygmalion, au moins 8,2 millions d'euros d'autres factures ont été « oubliés ». Au total, 46 millions ont été dépensés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, la justice a fait l’addition. Daté du 17 mars 2016, un rapport remis aux juges d’instruction estime que les dépenses occultes de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy, mis en examen pour financement illégal en février dernier, ont atteint 24,5 millions d’euros minimum. Outre les prestations de Bygmalion sciemment dissimulées (16,3 millions), cette synthèse chiffre pour la première fois une kyrielle d’autres factures retrouvées plus récemment par les enquêteurs et réglées en 2012 par l’UMP dans le dos des autorités (transport, impression, tee-shirts, etc.), que le candidat aurait dû déclarer à hauteur d’au moins 8,2 millions d’euros.