Karachi: Takieddine mis en examen par le juge Van Ruymbeke, Sarkozy en danger

Par et

A l'issue de son audition, l'homme d'affaires a été mis en examen pour «complicité et recel d'abus de biens sociaux» dans le cadre du volet financier de l'affaire Karachi. Un nouveau témoin avait révélé aux policiers avoir eu connaissance de transferts de fonds opérés en espèces, depuis la Suisse, par Ziad Takieddine avec deux proches de Nicolas Sarkozy: Thierry Gaubert et Nicolas Bazire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il s'agit d'une très mauvaise nouvelle pour l'Elysée. A l'issue de plusieurs heures d'audition par le juge Renaud Van Ruymbeke, l'homme d'affaires Ziad Takieddine, dont Mediapart a dévoilé cet été l'étendue des liens avec l'entourage présidentiel, a été mis en examen, ce mercredi, pour «complicité et recel d'abus de biens sociaux» dans le cadre du volet financier de l'affaire Karachi. Il a également été placé sous contrôle judiciaire, lui interdisant de quitter le pays - son passeport lui a été retiré - et d'entrer en contact avec les autres protagonistes de l'affaire.