Maurice Audin: la déclaration du président de la République

Par

Dans sa déclaration, le chef de l’État affirme qu’en 1957, Maurice Audin « a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile ». Emmanuel Macron reconnaît que « sa mort a été rendue possible par un système légalement institué ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous publions, en respectant sa présentation, le texte intégral de la déclaration d’Emmanuel Macron à propos de l’affaire Maurice Audin, rendue publique le jeudi 13 septembre. Nous le faisons suivre du communiqué de Josette Audin, sa veuve, et de ses enfants, Michèle Audin et Pierre Audin, ainsi que du communiqué de l’Association Maurice-Audin qui a mené ce combat pour la vérité. La déclaration présidentielle est précédée d’une citation de l’historien Pierre Vidal-Naquet qui, en mai 1958, avait publié aux Éditions de Minuit, dirigées par Jérôme Lindon, L’Affaire Audin, préfacé par le mathématicien Laurent Schwartz.