Des peines de prison ferme réclamées au procès Wildenstein

Quatre ans de prison dont deux avec sursis et une amende de 250 millions d'euros ont été requis contre le patriarche Guy Wildenstein, jugé pour « la fraude fiscale la plus sophistiquée et la plus longue de la Ve République ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après quatre semaines de débats parfois arides mais fort instructifs, le procès Wildenstein se fige, le temps du réquisitoire, ce jeudi 13 octobre 2016 au palais de justice de Paris. C'est le moment où l'accusation doit mettre les faits en perspective, synthétiser les charges et analyser les responsabilités des uns et des autres. Le parquet national financier (PNF) est représenté par deux femmes, Monica d'Onofrio et Mireille Venet, qui vont prononcer un long réquisitoire à deux voix.
C'est que l'affaire n'est pas simple. C'est même « la fraude fiscale la plus sophistiquée et la plus longue de la Ve République, en ayant recours à des protagonistes disséminés à travers le monde », commence Monica d'Onofrio. La procureure évoque « des pratiques que les citoyens du monde ne supportent plus », ces « montages réservés à des initiés », pour éluder l'impôt, et qui sont « conçus par des professionnels avertis ». Pour la magistrate, les Wildenstein ont fait « le choix de créer une fortune apatride », abritée dans des trusts, eux-mêmes logés dans des paradis fiscaux et des États non coopératifs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

L’affaire PPDA
Affaire PPDA : « Nous sommes des sœurs d’infortune »
Sur le plateau de Mediapart, vingt femmes expliquent pourquoi elles acceptent aujourd’hui, parfois pour la première fois, de témoigner des accusations qu’elles portent contre l’ancien journaliste vedette de TF1. Elles racontent la création de leur collectif, #MeTooMédias. 
par Lénaïg Bredoux et Marine Turchi
L’affaire PPDA — Parti pris
L’affaire PPDA, ou tout le chemin qu’il reste à parcourir
L’affaire Patrick Poivre d’Arvor est symptomatique de la culture de l’impunité et de la tolérance sociale qui a longtemps prévalu, notamment dans les entreprises, concernant les comportements sexuels problématiques. Elle est aussi le reflet du chemin qu’il nous reste à parcourir.
par Lénaïg Bredoux et Marine Turchi
Migrations — Enquête
L’accueil toujours « décousu » des réfugiés ukrainiens en France
Plus de 30 000 personnes auraient trouvé refuge en France depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, en février. Si le gouvernement a assuré que tous les moyens seraient mis en œuvre pour les accueillir, la désorganisation persiste, regrettent les acteurs de terrain.
par Nejma Brahim et Floriane Alaoui
Attention inflation !
L’économie française sous la menace de la hausse des prix
La croissance a stagné au premier trimestre et ne devrait pas faire beaucoup mieux au deuxième. La compression des revenus réels et l’indifférence quasi complète du gouvernement conduisent à une situation des plus préoccupantes. Toute l’économie se recroqueville.
par Romaric Godin

Nos émissions