Suicide à l’Agence spatiale européenne: l’interminable quête du procès

Par

Philippe Kieffer s’est suicidé fin 2011. L’agence spatiale a reconnu le lien avec les conditions de travail de son ingénieur, mais récuse tout harcèlement moral. Depuis, ses parents tentent de faire lever l’immunité qui protège l’organisation. Audience ce mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait près de neuf ans que Philippe Kieffer s’est suicidé. L’ingénieur de l’Agence spatiale européenne s’est pendu chez lui le 20 décembre 2011, non loin du centre de recherche néerlandais de l’agence, à Noordwijk, où il travaillait depuis 2003. Et cela fait à peine moins longtemps que ses parents, Denise et Daniel Kieffer, tentent de faire reconnaître par la justice française la responsabilité pénale de son employeur dans ce drame. Sans succès pour le moment.