mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart mer. 24 août 2016 24/8/2016 Édition du matin

Le travail le dimanche servira d'abord les intérêts des grandes enseignes

13 novembre 2014 | Par martine orange

L’ouverture des magasins le dimanche devrait créer des milliers d’emplois, affirme le gouvernement. Pourtant, le travail le dimanche se révèle n'être ni rentable ni créateur d’emplois. Il favorise en revanche les grands groupes contre les petits commerces. Décryptage de cette mesure et de ses enjeux cachés. Chiffres à l’appui.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La valse des promesses a recommencé. Face aux critiques de Martine Aubry dénonçant le coût politique, social et économique du travail le dimanche, les défenseurs du projet multiplient les annonces. « On sait déjà que l’on créera forcément de l’emploi, des milliers d’emplois », a répliqué le ministre de l’économie Emmanuel Macron, au micro de RTL, le 19 octobre. Le président du Medef, Pierre Gattaz, s’est fait encore plus précis le 28 octobre sur France Inter. Le travail le dimanche devrait permettre, selon lui, de créer « entre 40 000 et 50 000 emplois ». Pas plus que pour le million d’emplois promis avec le pacte de responsabilité, le président du Medef ne dit d’où proviennent ces estimations. L’important est d’avancer des chiffres en prévision de la bataille à venir.