La difficile traque des commanditaires du 13-Novembre

Par

Un doute plane encore sur la véritable identité des commanditaires des attentats de Paris. En revanche, le surnom d’« Abou Ahmed », utilisé par celui qui coordonnait depuis la Syrie les commandos du 13-Novembre, apparaît dans divers dossiers depuis deux ans, établissant un lien entre les principaux djihadistes français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je ne veux plus rien avoir à faire avec les gens dont je vais parler. Je souhaite dire la vérité sur tout. [Mais] j'ai besoin d'aide. Les gens à qui j'ai affaire sont dangereux. Abou Ahmed croit que je suis en route pour la France. » L’homme qui s’épanche ainsi devant la police régionale de Salzbourg, en Autriche, s’appelle Adel Haddadi. Nous sommes le 25 janvier 2016 et cet Algérien de 29 ans met un nom sur le commanditaire, depuis la Syrie, d’au moins une partie des commandos qui ont frappé Paris et fait 130 morts le 13 novembre 2015.