Violences sexuelles dans le sport: les raisons du silence

Par

Après l’affaire Weinstein, les témoignages de violences sexuelles affluent, sauf dans le sport. Pour la ministre Laura Flessel, il n’y a « pas d’omerta ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un immense silence. L’affaire Weinstein et les nombreuses révélations de violences sexuelles qui ont marqué l’automne n’ont eu que très peu d’écho dans le monde du sport. Deux anciennes championnes olympiques de gymnastique, une Ukrainienne et une Américaine, ont dénoncé des agressions dont elles ont été victimes au cours de leur carrière. Une ex-footballeuse suédoise a révélé le harcèlement sexuel qu’elle avait subi de la part de plusieurs joueurs. Mais c’est à peu près tout.