A Lambersart, des instits en souffrance face au harcèlement de leur inspectrice

Par Simon Henry (Mediacités)

Une dizaine de professeurs des écoles et de conseillers pédagogiques de la circonscription de Lille-Lambersart dénoncent l’autoritarisme de leur inspectrice et le climat « malsain » qu’elle aurait instauré. Alors que les arrêts maladie se multiplient, la hiérarchie minimise le problème.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«J’ai trente ans de carrière, jamais je n’aurais pu m’imaginer craquer un jour. » Céline* passe en ce moment ses journées chez elle. Non pas à cause du confinement, mais parce qu’elle est en arrêt maladie. En temps normal, sa place aurait été à l’école, où elle est enseignante. Un métier qu’elle « aime profondément » et qu’elle a « toujours eu le sentiment de maîtriser ». Elle n’a jamais rencontré de gros problèmes non plus avec ses collègues. Mais avec ses supérieurs, depuis quelque temps, les rapports se sont compliqués. Notamment avec l’inspectrice de la circonscription de Lille-Lambersart, à laquelle elle est rattachée.