Renault chute lourdement en Bourse sur des soupçons de fraude au diesel

Par

L'action Renault reculait vers midi de 18,22 % à 70,87 euros, après que des informations ont fait état de perquisitions de la DGCCRF possiblement liées aux tests sur les émissions polluantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'action Renault chutait lourdement jeudi midi à la Bourse de Paris après que, selon des traders, l'Agence France Presse a fait état d'une perquisition des autorités françaises la semaine dernière au siège du constructeur automobile. À 12 h 12, le titre reculait de 18,22 % à 70,87 euros. La valeur accuse la plus forte baisse du CAC 40 (– 3,2 %).