Réforme de l'Etat: un bilan financier totalement surévalué

Par

La Révision générale des politiques publiques a provoqué des chocs violents dans la fonction publique. A-t-elle permis des économies et allégé le budget de l'Etat ? Oui, affirme le gouvernement, qui parle de 15 milliards d'euros d'économies ! Non, répondent des hauts fonctionnaires, qui évoquent le chiffre de zéro... Le détail des économies en trompe-l'œil : c'est le quatrième volet de notre plongée dans la réforme de l'Etat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Révision générale des politiques publiques (RGPP), lancée dès l’été 2007, a été une potion très amère pour l’ensemble des services de l'Etat : 80.000 postes supprimés dans l’Education nationale, des centaines de tribunaux rayés de la carte, des maternités fermées… Si le gouvernement avait affiché l’objectif de « faire mieux avec moins », la RGPP s’est souvent concrétisée sur le terrain par « faire moins » ou « moins bien ». Ce bilan là est connu.