François Fillon est mis en examen

Par

Suspecté dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope à l’Assemblée nationale et à la Revue des Deux Mondes, le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle doit par ailleurs faire face à une cascade de nouvelles révélations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une première. Candidat à l’élection présidentielle, François Fillon a été mis en examen, mardi 14 mars au matin, alors que sa convocation avait été annoncée pour mercredi (dans le but d’éviter les caméras), dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope (à l’Assemblée nationale et à la Revue des Deux Mondes), et du prêt non déclaré de 50 000 euros que lui avait consenti son ami Marc Ladreit de Lacharrière. Selon une source judiciaire, qui confirme une information du Canard enchaîné sur Twitter, François Fillon a été mis en examen pour « détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux, et manquement aux obligations déclaratives à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique ».