Abstention: la crise sanitaire renforce la crise démocratique

Par

Emmanuel Macron a décidé de maintenir les municipales, malgré l’épidémie et le risque d’abstention massive. Scrutin après scrutin, les taux de participation se réduisent comme peau de chagrin. Au profit de la droite classique et de son succédané LREM.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«De toute façon, les dimanches d’élection, il y a plus de gens qui font la queue à la boulangerie que dans les bureaux de vote. » Jeudi 12 mars, quelques heures avant l’allocution d’Emmanuel Macron, un élu Les Républicains (LR) expliquait à Mediapart les raisons pour lesquelles la droite sénatoriale – qui n’avait pas très envie de voir ses propres élections, prévues en 2020, être décalées à leur tour – considérait qu’il n’y avait pas lieu de reporter le scrutin municipal, malgré l’épidémie de coronavirus.