Mayotte se révolte pour «l'égalité réelle»

Par

Depuis quinze jours, ce département français de l'océan Indien est paralysé par une grève générale dont le mot d'ordre est l'« égalité réelle » avec la métropole. Mais laquelle ? Celle qui leur permettra d'obtenir les mêmes avantages sociaux que l'Hexagone ou celle que le gouvernement a récemment récupérée sur l'inspiration d'un lobby patronal ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait quinze jours que Mayotte et ses 230 000 habitants vivent au rythme des barrages routiers, des manifestations et plus récemment des violences urbaines. La grève générale a débuté le 30 mars, cinq ans jour pour jour après la départementalisation de cette île française de l'archipel des Comores.