Retour de Syrie (3/3). «Je suis allé là-bas pour aider des Syriens, pas pour tuer des Français»

Par

Troisième volet de notre enquête : que deviennent les djihadistes de retour de Syrie? Mediapart a rencontré l'un d'entre eux. Rentré en France il y a plus d'un an, il a d'abord échappé aux poursuites judiciaires, avant d'être appréhendé par la police. « Aux yeux de la société, nous sommes des monstres », dit-il.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’allure est sobre. Le style vestimentaire, tout ce qu’il y a de plus classique. Le visage, à la fois rond et juvénile. La barbe fournie mais courte. Seules les mains trahissent une certaine fébrilité. Sèches et tremblantes à l’idée de raconter un parcours hors du commun. Celui d’un djihadiste parti rejoindre les rangs de la rébellion syrienne contre Bachar al-Assad. Mediapart l’a rencontré un jour de mars 2016 dans un café, situé aux abords d’une petite gare de province. Pendant quatre heures d’affilée, pour la première fois, il a accepté de se confier sur les raisons de son départ, son quotidien en Syrie et les motivations de son retour.