Une «sécurité sociale de l’alimentation» pour sortir de la charité

L’idée avancée depuis quelques années par des acteurs du monde agricole entend que chacun puisse se nourrir sainement, de façon autonome. Mais cette réflexion, critique des mécanismes de l’aide alimentaire, peine à toucher les cercles politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comment rendre accessible une alimentation saine à l’ensemble de la population ? Pour Jean-Claude Balbot et Mélanie Théodore, c’est sous la forme d’une sécurité sociale de l’alimentation que l’on pourra résoudre cette question. Tous deux font partie de Réseau Civam (Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural), une organisation professionnelle agricole issue des mouvements d’éducation populaire ; le premier est un ancien éleveur bovin à la retraite, secrétaire national de Réseau Civam jusqu'en 2017, la seconde est salariée de l’organisme. Entretien croisé.