Delapierre (Front de gauche) : «La page du sarkozysme n'est pas complètement tournée»

Par

Directeur de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, François Delapierre, l'un des porte-parole du Front de gauche, dresse le bilan mitigé de la présidentielle et des législatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait une vingtaine d'années que François Delapierre fait de la politique dans le sillage de Jean-Luc Mélenchon. Passé par le SOS-Racisme de Julien Dray, avant de rejoindre l'autre pendant du courant de la gauche socialiste et de devenir l'un des plus fidèles lieutenants et théoriciens du « mélenchonisme en marche », Delapierre a milité pour le “non” européen de 2005. Il a quitté le PS en 2008 avec Mélenchon, avant qu'ils ne fondent ensemble le Parti de gauche, dont il est l'un des piliers. Directeur de la campagne présidentielle, il analyse la séquence politique qui se termine, se défend face aux critiques faites au Front de gauche, et dit son espoir dans le cycle politique qui s'ouvre.