La Plaine Saint-Denis : la police violente des familles lors d’une veillée funéraire

Réunis le 4 juin pour une veillée funéraire, plusieurs habitants de ce quartier de Saint-Denis, dont des enfants, ont été la cible de tirs de grenades lacrymogènes et de LBD par des policiers. Une femme enceinte a dû être hospitalisée. La préfecture de police de Paris refuse de répondre sur ces violences.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Le 4 juin, la veillée funéraire organisée par les habitants du quartier de La Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en mémoire de Hicham, un jeune de 20 ans décédé le jour précédent, a tourné au cauchemar, à la suite de l’intervention de plusieurs patrouilles de police, faisant un usage massif et disproportionné de grenades lacrymogènes et de LBD. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié