Rachel Keke, de la grève à la politique

Cheffe de file des femmes de chambre en lutte de l’hôtel Ibis Batignolles, Rachel Keke est en passe de remporter une nouvelle victoire, électorale cette fois, avec la Nupes. Des piquets de grève en 2020 à sa campagne aux législatives, retour sur nos reportages et émissions avec elle.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF


Arrivée en tête dans la 7e circonscription du Val-de-Marne au premier tour des élections législatives le 12 juin, Rachel Keke est en ballottage très favorable pour l'emporter. Dans notre émission « À l’air libre », nous l’avions filmée en 2020 pendant le combat des femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles, une des plus longues luttes syndicales récentes en France. Sur notre plateau elle racontait, un an et demi plus tard, la victoire obtenue contre le groupe Accor, puis il y a quelques semaines son lancement dans la campagne législative, dont nous avions suivi un meeting. Moments choisis.


Voir ou revoir toutes nos émissions ici.


À la Une de Mediapart

International — France
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Économie — Analyse
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Moyen-Orient
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Violences sexuelles — Enquête
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne