Défense: l'Etat envisage de faire cadeau de Thales à Dassault

Les discussions sont en cours depuis des mois. L'Elysée souhaite réorganiser l'industrie de la défense française. Dans ce cadre, Dassault Aviation se substituerait à Alcatel comme premier actionnaire privé de Thales afin de constituer un deuxième pôle de défense, totalement franco-français cette fois. Dassault Aviation dément. Récit des grandes manœuvres dans ce secteur plus que discret.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les grandes manœuvres sont reparties dans le secteur de la défense. A intervalles réguliers, des projets de rapprochements en vue de constituer un groupe de défense plus conséquent sont agités. A chaque fois, ces hypothèses donnent lieu à psychodrames, jeux d'influence politiques et industriels, impromptus en coulisses, ce petit monde étant à la fois lié et se détestant cordialement. Et une nouvelle fois, tout tourne autour de l'avenir de Thales. (Pour comprendre l'organisation de l'industrie de la défense en France, lire l'onglet Prolonger.)

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal