CO2: un acteur de l’escroquerie du siècle remis en liberté juste avant son procès

Par et

Un protagoniste important des affaires de fraude aux quotas carbone, Fabrice Touil, vient d’être discrètement remis en liberté avant l’ouverture de son procès début novembre. Au grand dam du Parquet national financier, qui a fait appel de la décision.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau procès de fraude massive à la TVA sur les droits à polluer va s’ouvrir à Paris, le 2 novembre prochain, et doit durer pendant tout le mois. Seize personnes doivent répondre d’escroquerie en bande organisée et de blanchiment en bande organisée, dans ce qu’il est convenu d'appeler le volet « B-Concept » de l’affaire, qui porte sur une fraude de 70 millions d’euros.