Employés afghans oubliés de l’armée : « La France ne s’honore pas »

Par

Ils ont travaillé pendant des années pour servir l’armée française, au péril de leur vie : des anciens interprètes afghans, aujourd’hui menacés par les talibans, attendent toujours de pouvoir trouver refuge en France. Pour en parler, « À l’air libre » reçoit l’avocate du collectif ex-PCRL Magali Guadalupe Miranda et le maire LR de Saint-Étienne Gaël Perdriau.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

« À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

Au sommaire : 

> Une émission consacrée au sort des ex-PCRL (personnels civils de recrutement local) de l’armée française en Afghanistan. Nous avons rencontré l’un d’eux. Il se bat pour que son frère, ancien interprète, puisse fuir son pays dirigé par les talibans. Nos invités sont Magali Guadalupe Miranda, avocate d’un collectif qui défend les ex-PCRL et Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne (LR) qui, loin des positions de son parti, milite pour que la France accueille les Afghan·e·s. 

À l'air libre (136) Afghanistan : les oubliés de l'armée française © Mediapart

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous