Une loi criminalisant l’activisme climatique passe en catimini

Par

Ce lundi 13 septembre, le Parlement a adopté un projet de loi sur des dispositions d’adaptation au droit européen. Un article créant un nouveau délit d’intrusion sur les pistes d’aéroport y a été inséré. Une réponse répressive aux actions sur les tarmacs menées ces derniers mois par des militants pro-climat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un projet de loi passé complètement inaperçu. Après une première lecture au Sénat au printemps dernier, puis un examen du texte début juillet par l’Assemblée, une Commission mixte paritaire composée de sénateurs et de députés s’est penchée, ce lundi 13 septembre dans l’après-midi, sur le projet de loi portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne dans le domaine des transports, de l’environnement, de l’économie et des finances.