Université : la « start-up nation » a sacrifié la filière informatique

Par Martin Clavey

En cette rentrée, les filières de l’informatique craquent de toutes parts. Les universités manquent d’enseignants, au point que certaines envisagent de fermer des formations dont les entreprises raffolent pourtant. Les écoles privées, elles, se sont jetées sur le « marché ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, le numérique est sur toutes les lèvres, la « start-up nation » ne cesse de valoriser, dans ses discours, l’informatique comme discipline scientifique. À l’université, la réalité est tout autre.