Apprentissage contre lycées pro : Macron attise la concurrence au service des entreprises

Emmanuel Macron lance une nouvelle réforme des lycées professionnels, jugés insuffisamment efficaces pour venir au secours d'un marché du travail en tension. Mis en concurrence directe avec la formation en apprentissage, l’enseignement professionnel craint de perdre ses dernières plumes dans la bataille.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il y a toujours quelque chose d’étrange à voir un président critiquer le travail de son prédécesseur, surtout quand il s’agit de lui-même. Emmanuel Macron, en déplacement mardi en Vendée, a dressé un tableau assez sévère des lycées professionnels, pourtant déjà largement réformés en 2018 par son ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Ce dernier avait diminué le nombre d’heures de cours, notamment dans les matières générales, réduit d’une année la formation spécifique à un métier dès la classe de seconde, et insisté sur la réalisation d’un « chef-d’œuvre », s’attirant un certain nombre de critiques.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal