Dans les arcanes de la «firme» Juppé

Par et

Depuis son entrée en campagne en 2014, Alain Juppé peut compter sur le soutien d’une poignée de fidèles qui s’activent dans les coulisses pour assurer sa victoire. Chiraquiens historiques, élus de la nouvelle génération, hauts fonctionnaires… Ils vouent une admiration incommensurable à l’éternel numéro 2, presque aussi grande que la détestation qu’ils nourrissent envers Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont discrets. Un peu trop peut-être, raillent leurs détracteurs. Peu présents sur les plateaux de télévision, ils réagissent rarement à chaud, évitent les “petites phrases” et utilisent, pour la plupart, les réseaux sociaux avec parcimonie. Le grand public les identifie mal, et pourtant ils jouent un rôle central dans la campagne que mène Alain Juppé depuis deux ans. Collaborateurs, élus locaux, parlementaires, amis de toujours, soutiens plus récents… Ils constituent la garde rapprochée du maire de Bordeaux, celle qui s’active dans les coulisses pour assurer une double victoire à leur champion. D’abord fin novembre, à la primaire de la droite et du centre. Puis au printemps 2017.