Buffet s'impose aux communistes sur la ligne «le parti d'abord»

Par

À l'issue d'un morne 34e congrès, le parti communiste a entériné la ligne de la direction sortante, tout en voulant construire avec Jean-Luc Mélenchon un front unitaire pour les élections européennes. Si Marie-George Buffet a été réélue secrétaire nationale avec 67,7% des suffrages, elle a vu trois listes s'opposer à elle, dont celle de Marie-Pierre Vieu (16,6%), qui prône une métamorphose du parti. Lire aussi l'article de François Bonnet:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Certains peuvent voir ce congrès comme une bouteille à moitié vide, la fin de ce congrès montre que c'est une bouteille à moitié pleine.» Par cette maxime un brin déroutante, Marie-George Buffet a ponctué le sommaire point-presse improvisé à sa descente de la tribune du 34e congrès du PCF. Tout juste réélue secrétaire nationale, avec 67,7% des suffrages, elle s'est félicitée d'avoir réussi à imposer sa ligne, quitte à ne pas retrouver son score soviétique du dernier congrès (91% en 2006 au Bourget). Celle d'un maintien du parti autour d'une direction rajeunie et en vue d'une stratégie de front électoral aux prochaines européennes.