La finance se rue sur le business des résidences étudiantes

Alors que les logements étudiants manquent partout en Europe, des milliards d’euros affluent du monde entier pour développer des résidences privées, notamment en France, avec la promesse d’un investissement rentable. En face, le secteur public ne garantit un logement abordable qu’à une infime partie des étudiants. Exemple à Lyon.

Mathieu Périsse et Alexander Abdelilah (We Report)

14 décembre 2022 à 12h23

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« C’est pas donné, mais c’est tout ce que j’ai trouvé. » Dans son hall d’immeuble, Juliette* ajuste son écharpe avant de filer en cours de psychologie, à l’université Lyon 2, toute proche. Depuis un an, cette jeune femme de 22 ans habite la résidence étudiante L’Atelier, dans le 7e arrondissement de Lyon. Un immeuble d’une centaine de logements quasi neufs, géré par le groupe Cardinal, un poids lourd de l’immobilier local. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal