Les terres agricoles du triangle de Gonesse toujours en sursis

Par

Le gouvernement s’empêtre dans le dossier du triangle de Gonesse, ces 600 hectares de terres agricoles qui s’étendent au nord de Paris. Alors qu'une mobilisation est prévue dimanche 17 janvier, le député du Val-d'Oise Aurélien Taché rejoint les opposant·e·s au projet de gare en plein champ.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré ses appels à protéger la biodiversité mondiale, notamment lors du récent One Planet Summit, l’exécutif s’empêtre dans le dossier du triangle de Gonesse, ces 600 hectares de terres agricoles qui s’étendent au nord de Paris, entre les aéroports du Bourget et de Roissy. Un rassemblement est prévu dimanche 17 janvier pour empêcher la gare de la ligne 17 nord du métro du Grand Paris, prévue en plein dans les champs du triangle.