Le sénateur Jean-Noël Guérini a une nouvelle casserole à ses basques, dont le contenu mijoté par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) n’a pas filtré jusqu’ici. En saisissant la justice le 11 février dernier, l’institution présidée par Jean-Louis Nadal a juste indiqué qu’elle soupçonnait le parlementaire de lui avoir fourni une déclaration de patrimoine insincère, sans rien dire des omissions visées. D’après nos informations, Jean-Noël Guérini (ex-PS) aurait en fait « négligé » de mentionner un compte bancaire détenu durant des années en Suisse par son épouse, et longtemps caché au fisc.