Affaire Copé : cette facture de Bygmalion qui a fait bondir le PS

600 euros de l'heure. C'est le tarif de la formation que Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé et conseiller général de l'Aisne, a prétendu faire payer à sa collectivité, au bénéfice de la société Bygmalion. Le conseil général a refusé de régler un centime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les factures de Bygmalion sont décidément impayables. D’après des informations recueillies par Mediapart, l’entreprise détenue par des proches de Jean-François Copé, plus précisément sa filiale Doxeo spécialisée dans la formation des élus locaux, a osé adresser en 2011 une « convention » à 7 176 euros pour seulement douze heures de coaching au conseil général de l’Aisne. Le conseiller général qui prétendait bénéficier de cette formation, au tarif inattendu de 600 euros de l’heure, n’est autre que Jérôme Lavrilleux, le directeur de cabinet de Jean-François Copé à l’UMP, régulièrement présenté comme son âme damnée. Choquée, la collectivité a bloqué le contrat et refusé de débourser un centime.