Un ex-responsable FN dénonce les attaques «antisémites» et «homophobes» subies

Par

Débarqué du FN après avoir divulgué la vidéo des insultes racistes du numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ), l’ex-président d’un collectif frontiste dénonce la « chasse aux sorcières » dont il a été victime. À Mediapart, Daniel Auguste affirme aussi avoir été lui-même « harcelé » par ce responsable frontiste, à coups de remarques « xénophobes », « antisémites », « homophobes ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« La première question, c’était : “qui a balancé ?” » Ancien président du syndicat des étudiants du FN, Daniel Auguste ne décolère pas de l’attitude de son parti, qui l’a mis à la porte après avoir découvert qu’il avait divulgué dans la presse la vidéo où l’on voit le numéro deux du Front national de la jeunesse (FNJ) tenir des propos racistes. Dans un entretien à Mediapart, il dénonce la « chasse aux sorcières » dont il a été victime, et raconte aussi le « harcèlement » qu’il dit avoir subi de la part de ce même responsable, à coups de remarques « xénophobes », « antisémites », « homophobes ».