Après la mort de son maire, Allauch devient le cas d’école de la confusion électorale

Par Marius Rivière (Marsactu)

À Allauch, le décès dimanche du maire Roland Povinelli offre un cas d’école sur les conséquences du report des élections municipales. Candidat à sa succession, il est mort entre les deux tours, sans que sa liste puisse a priori être modifiée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La pandémie de Coronavirus apporte chaque jour son lot d’incertitudes. Le cas de figure qui se présente à Allauch (Bouches-du-Rhône) ne risque pas de clarifier une situation déjà illisible. Le maire historique, élu sans interruption depuis 1975 et en lice pour un neuvième mandat, Roland Povinelli (ex-PS) est décédé – pas du Covid-19 – dans la nuit de dimanche à lundi. Il est donc mort entre les deux tours, offrant un casse-tête à la mesure de la figure du maire disparu.