Nucléaire : EDF incite à sous-déclarer les accidents du travail

Par
Pour la première fois, un salarié du nucléaire poursuit son employeur pour non-déclaration d'un accident du travail. Mediapart s'est procuré une note interne d'EDF incitant les directeurs de centrales à ne pas déclarer des contaminations des personnels comme accidents du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 16 juin à Rouen, au tribunal de police, s'est tenue une audience judiciaire dont les enjeux concernent toute la filière nucléaire française : l'inspection du travail de la région Haute-Normandie poursuit la société Endel, spécialisée dans la maintenance industrielle, filiale de GDF-Suez, pour non-déclaration d'un accident du travail. Derrière la cas particulier de Dominique Samson, 53 ans, soudeur contaminé en novembre 2007 alors qu'il remplaçait un robinet sur une canalisation de la centrale de Paluel, c'est le procès du défaut de surveillance sanitaire et social des soustraitants de la filière qui s'ouvre.