Affaire Bygmalion : la Commission de contrôle répond aux critiques

Par

Dans un entretien, le président de la Commission des comptes de campagne admet que, pour éviter de nouveaux scandales, il « faudrait que nous renforcions nos attributions ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire du compte de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 est aussi, par effet miroir, celle des failles du dispositif de contrôle des dépenses électorales.