Les accompagnants des élèves en situation de handicap inquiets pour la rentrée

Par

L’une des mesures annoncées par Jean-Michel Blanquer pour une rentrée scolaire « pleinement inclusive » inquiète particulièrement les parents d’enfants en situation de handicap et les personnels les accompagnant : il s’agit de la création de pôles regroupant plusieurs établissements, dont ils craignent qu’elle ne se traduise par une prise en charge moins individualisée des élèves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec la circulaire de rentrée « pour une école inclusive » et les nouvelles conditions de recrutement et d’emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, a présenté début juin ses mesures visant à « mieux accueillir » les élèves en situation de handicap et leurs parents et à « professionnaliser » les missions des personnels concernés.