A la fête de l’Huma, les communistes assument leurs ambiguïtés

Par

À La Courneuve, les communistes ont tenté de se rabibocher avec le reste du Front de gauche sur le dos du gouvernement. Mais si leurs critiques réaffirmées du PS ont ravi Mélenchon, le désaccord stratégique sur l’autonomie aux municipales persiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« D’habitude, on franchit des marches. Là, on va dire qu’on fait du surplace au même palier. » C’est un cadre du Front de gauche qui résume la situation, observant le laborieux pas de deux joué tout au long de la fête de l’Humanité, ce week-end à La Courneuve, entre parti communiste (PCF) et parti de gauche (PG). Après les désaccords étalés lors de leur rentrée (lire ici), communistes et mélenchonistes ont tenu à mettre en scène, par moult embrassades et accolades, leur volonté de poursuivre l’aventure commune. Mais sur le fond, sur les tribunes comme dans les allées de la fête, si l'unité se fait dans la critique virulente de la politique gouvernementale, les divergences stratégiques municipales persistent.