A l’hôpital, «on a beau essayer de s’organiser, on n’a pas de moyens»

Par

Dans « À l’air libre » jeudi, le cri d’alarme d’Hélène Gros, cheffe du service de médecine générale à l’hôpital public d’Aulnay-sous-Bois, au lendemain d’un discours présidentiel qui n’a quasiment pas parlé de l’hôpital. Également au sommaire : le couvre-feu siffle la fin de la fête.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

«À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres !

À l'air libre (20) «On a beau essayer de s'organiser, on n'a pas de moyens» © Mediapart

  • Au sommaire

Une émission spéciale consacrée à la principale annonce d’Emmanuel Macron mercredi soir : un couvre-feu à partir de samedi et pour au moins quatre semaines.

D’abord, retour sur la situation sanitaire qui a conduit à cette décision avec Caroline Coq-Chodorge, journaliste à Mediapart, et Hélène Gros, cheffe du service de médecine générale à l’hôpital public d’Aulnay-sous-bois, en Seine-Saint-Denis. 

Ensuite, coup de projecteur sur les conséquences sociales et sociétales de ce couvre-feu. On en parle avec la DJ Barbara Butch et l’anthropologue Emmanuelle Lallement.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous