Canfin : «J'irais manifester à Notre-Dame-des-Landes si je n'étais pas ministre»

Par

Le ministre délégué au développement défend la présence d'écologistes au gouvernement « sur le terrain, dans le match, plutôt que dans les tribunes à compter les points ». À condition que les promesses de François Hollande soient tenues. Il s'explique aussi sur le lancement des Assises du développement dans un contexte d'austérité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la veille de la manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et du conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts, qui promet un vif débat sur la présence au gouvernement des deux ministres écologistes, Pascal Canfin, ministre délégué au développement, défend une « participation exigeante ». Il revient aussi sur le lancement des Assises du développement, dans un contexte de réduction des crédits alloués à la politique française pour les pays du Sud.