Blanquer envisage de couper les vivres aux syndicats lycéens

Par

Empêtré dans le scandale Avenir lycéen, le ministre de l’éducation nationale « n’exclut pas » l’arrêt des subventions à toutes les organisations lycéennes, « sujet de polémique ». Les concernés dénoncent une atteinte à la démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Éclaircir l’affaire du syndicat Avenir lycéen ? Très peu pour Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l’éducation nationale envisage une solution plus radicale. Lundi 14 décembre, il a annoncé sur France Culture réfléchir à couper les vivres à toutes les organisations lycéennes. Plus d’argent, plus de problèmes.