Alexandre Djouhri, histoires secrètes

Par

L’intermédiaire proche de Nicolas Sarkozy, écroué à Londres, a sorti 4 millions d’euros en espèces entre 2006 et 2010, et acheté, en 2011, 475 000 euros de diamants. La perspective de son audition en France effraie dans les milieux politiques de droite qui l’ont protégé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Tu te mets à ma droite, tu sors ta bite, tu mets Hollande, Valls, les juges, les flicspeut-être pas tous les flics. Et là, on leur pisse dessus, et c'est pas de la pluie fine… » Voilà ce qu’Alexandre Djouhri, tel Joe Pesci dans Casino de Martin Scorsese, promettait aux enquêteurs français dans une écoute téléphonique, avant d’être interpellé le 8 janvier dernier à Londres.