«Gilets jaunes» et black blocs relancent la bataille des Champs

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un café près de la place de la République. Depuis huit heures du matin, les gilets jaunes montés de Toulon, Hyères ou Nice partent par petits groupes vers les Champs-Élysées, où le rendez-vous a été donné pour midi. Certains sont montés en train, d’autres en avion ou en voiture, alors que cet acte XVIII marque la fin du « grand débat » initié par Emmanuel Macron, il y a deux mois. C’est le jeune Florent, à cheval entre Paris et Toulon depuis le début du mouvement, qui sert de guide.