Usul. Polanski, Haenel, Despentes... la France a-t-elle raté le coche #MeToo?

Par Usul et Rémi Liechti

La crise du coronavirus fera date, mais d’autres bouleversements sont à l’œuvre. Cette semaine, l’équipe d’« Ouvrez les guillemets » revient sur la tribune de Virginie Despentes qui risque, elle aussi, de laisser des traces durables.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

© Mediapart

La crise du coronavirus fera date, à n’en pas douter, mais d’autres bouleversements sont à l’œuvre. Cette semaine, l’équipe d’« Ouvrez les guillemets » revient sur la tribune de Virginie Despentes qui risque, elle aussi, de laisser des traces durables.

Face à l’arrogance des puissants, la romancière a livré un texte sans concession, qui inspirera sans doute une génération entière de féministes et pourrait même constituer un point de rencontre et de bascule pour toute la gauche.

> Suivez « Ouvrez les guillemets » sur Twitter, Facebook et YouTube.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale