La fille de Zineb Redouane demande le dépaysement de l’enquête

Par

Les conclusions provisoires du rapport d’autopsie de Zineb Redouane – décédée le 2 décembre à la suite d’un tir de grenade lacrymogène –, que Mediapart a consultées, indiquent que la femme de 80 ans est morte d’un « œdème pulmonaire aigu » lors d'une opération en urgence rendue nécessaire par « un traumatisme facial sévère ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre mois et demi après le décès de Zineb Redouane à Marseille, Me Yassine Bouzrou, l’avocat de sa fille Milfet, a contesté le 15 avril sur France Inter les premières déclarations du procureur de la République de Marseille, qui avait écarté un « lien de cause à effet entre la blessure et le décès ». Mettant en doute l’impartialité du procureur, il a demandé un dépaysement de l’enquête. Qu’en est-il ?