Une candidate fantôme sauve l’ultra-droitier Guillaume Peltier

Par

Guillaume Peltier est de retour. Le cofondateur de La Droite forte espère faire dimanche son retour sur la scène nationale en étant élu député dans la 2e circonscription du Loir-et-Cher. Mais l’ombre d’une mystérieuse candidature, qui a pris des voix à son principal adversaire, plane sur la fin de sa campagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je vous représenterai avec mon amour de la France, avec mon amour du monde rural, parce que j’aime son identité, ses traditions. » Dans la salle des fêtes de Selles-sur-Cher, petite commune de la 2e circonscription du Loir-et-Cher, où s’est massée une centaine de personnes pour sa dernière réunion publique, Guillaume Peltier veut croire à sa prochaine résurrection politique. Son discours est policé, et se veut même « constructif » vis-à-vis du pouvoir macroniste, « parce que l’opposition systématique, cela n’a aucun sens ».