Valls obtient une majorité sur le fil

Le discours du premier ministre n'a pas dissuadé 32 socialistes de s'abstenir, trois fois plus qu'il y a cinq mois. Valls ne dispose plus que d'une majorité relative à l'Assemblée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Manuel Valls ne dispose plus que d’une majorité relative à l’Assemblée nationale. Alors que le PS détient à lui seul la majorité absolue (289 sièges) depuis mai 2012, le premier ministre n’est parvenu mardi qu’à obtenir la confiance de l’Assemblée avec une majorité relative : 269 pour, 244 contre. C’est évidemment la première fois depuis le début du quinquennat. Mais c’est aussi une quasi première dans l’histoire de la Cinquième République : à chaque fois que les premiers ministres, de droite ou de gauche, ont sollicité la confiance de l’Assemblée nationale, ils l’ont toujours obtenue avec plus de la moitié de l’hémicycle. Tous, sauf Georges Pompidou, le 27 avril 1962, lors d’une déclaration sur son programme de gouvernement. Six mois plus tard, son gouvernement était renversé…

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal