Réforme constitutionnelle: la proposition floue de Hollande

Par

Le président de la République s'est prononcé pour une réforme de la Constitution qui permettrait « la prise de mesures exceptionnelles » pour lutter contre le terrorisme, par un dispositif mieux adapté à cette « guerre d’un autre type face à un adversaire nouveau ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour François Hollande, la guerre menée par la France « contre le terrorisme djihadiste », cette « guerre d’un autre type », nécessite une réforme constitutionnelle : « Nous devons aller au-delà de l’urgence, a déclaré le président de la République dans son discours au Congrès le 16 novembre. J’estime en conscience que nous devons faire évoluer notre constitution pour permettre aux pouvoirs publics d’agir conformément à l’État de droit contre le terrorisme de guerre. »