Des réformes, de la croissance... et du chômage

Par

Le taux de chômage est remonté à 9,7 % au troisième trimestre. Malgré une baisse sur un an, la décrue est faible. Elle traduit une mauvaise qualité de la croissance française, une inefficacité des réformes, et des choix économiques discutables. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La reprise ne fait que très lentement reculer le taux de chômage en France. Ce jeudi 16 novembre 2017, l’Insee a publié le taux de chômage au troisième trimestre. Son calcul, réalisé au sens du Bureau international du travail (BIT), qui permet des comparaisons internationales, montre une hausse de 0,2 point de ce taux sur un trimestre, à 9,7 % pour l’ensemble du pays sauf Mayotte et 9,4 % pour la seule France métropolitaine.