Financement du RN: l’état-major se «met de profil»

Par

Les élus David Rachline et Nicolas Bay ont été interrogés comme témoins, vendredi 15 novembre, sur leurs rémunérations de 2012 versées par la société de Frédéric Chatillon, prestataire des campagnes frontistes, plutôt que par le FN lui-même. Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, renvoyé devant le tribunal pour « recel d'abus de biens sociaux », prétend qu'il n'en savait rien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le trésorier du Rassemblement national (RN), Wallerand de Saint-Just, ne décolère pas. Il est furieux de faire face au tribunal, en première ligne, pour des faits qu’il n’assume pas. Il est, qui plus est, « le seul » de l’état-major du parti à se retrouver sur les bancs des prévenus. « On aurait pu poursuivre tout le monde, on n’en a poursuivi qu’un ! », se plaint-il.